Le prix du risque

L’entrepreneuriat est un risque. Personne ne peut prédire l’avenir. Les courants économiques, les tendances, la concurrence, les besoins de la clientèle, … Tout s’étudie, s’analyse, se calcul. Mais est-ce que la chimie opérera ou pas? À quel point les coups de chance et de malchance viendront frapper? Ça, on ne contrôle pas.


Personnes ne peut rassurer l’entrepreneur en démarrage en lui disant que s’il fait le bon cheminement au bon moment, il aura du succès. Aucune garantie. Il y a donc à mes yeux une seule option; faire tout en sa connaissance pour optimiser ses chances de réussite puis croire fermement à son projet et se lancer pleinement dans sa réalisation.


Vivre l’entrepreneuriat c’est donner une grosse part de soi au profit de son organisation. Même si ma première expérience fut de courte durée, j’y ai tout de même laissé une grande partie de moi.


Imaginez.


Vous mettez toute votre âme à créer une entreprise qui vous ressemble et qui vous inspire. Vous voulez contribuer bien humblement à un monde meilleur, à votre façon. Vous placez difficilement et lentement tous les morceaux nécessaires pour bâtir les fondations de votre rêve, de votre projet. C’est un cheminement qui est long, ardu, épuisant, mais c’est nécessaire car c’est ce qui vous mènera vers la concrétisation de votre vision.


Puis, quand vous devez prendre la décision de tout quitter « pour la seule et unique raison » qu’il n’y a plus d’argent dans le compte de banque, c’est dur et ça fait mal.


Mon projet il était grand. Il était un lègue pour mes enfants. Je voyais loin. Puis, plus rien.


Il n’est pas possible de concrétiser un tel projet seul alors l'impact n'était pas que sur moi. Prendre la décision de fermer son entreprise c’est de devoir confronter ses banquiers mais aussi ses fournisseurs, ses investisseurs, ses partenaires… C’est de remercier ses employés qui étaient déjà devenu comme une petite famille. C’est devoir dire au revoir à sa précieuse clientèle qui nous avaient fait confiance jusqu’alors.


C’est difficile, c’est honteux, c’est gênant, c’est malaisant, ça déchire, ça blesse, profondément.


Ce que j’aurais fait de différent


La question qui me revient le plus souvent est: ‘’Avoir su, l’aurais-tu fait quand même?’’


Personne ne veut mettre autant d’énergie au même endroit pour ensuite vouloir tout perdre. Mais je ne regrette rien. Avoir le courage d’entreprendre c’est de savoir cohabiter avec le risque que tout bascule soudainement. J’ai préparé ce projet pendant un an et demi, j’ai été en affaire durant 8 mois.


Donc un peu plus de 2 ans à vivre une expérience qui m’a fait vibrer, grandir, m’épanouir. J’ai trouvé ma place, j’y ai rencontré des gens de cœur, j’y ai vécu de beaux moments touchants, de l’effervescence à profusion, de la fierté à la tonne et j'y ai trouvé ma passion… et cela, ça n’a pas de prix!



Le centre d’amusement Maskarade était un lieu de rassemblement conçu pour faire briller les yeux des enfants et de leurs parents. Avec les diverses activités et services aux familles, Maskarade se voulait un lieu d’épanouissement afin de contribuer au développement du lien parent-enfant par le jeu.




Lauréat local du défis Osentreprendre deux année consécutives, le projet était attendu et apprécié dans la région maskoutaine.



Le centre a ouvert ses portes le 1er octobre 2017. Plus de 17 000 personnes ont visitées les lieux avant sa fermeture le 24 mai 2018.


1-514-743-0451

  • Facebook

©2019 par Le bras droit stratégique de votre entreprise. Créé avec Wix.com